Blog

RACONTEZ-NOUS VOS RÊVES, ON SE CHARGE DE LES RÉALISER

Montgolfière à Alice Springs au lever du jour

En ballon dans le bus

La journée démarre sur les chapeaux de roues. 5h00 Alice Springs s’éveille ! On se prépare en 30 minutes chrono. Le bus passe nous prendre, petits yeux et pas ralentis, peu sensible à l’humour de notre pilote apparemment dopé aux vitamines depuis les petites heures du matin. Moi, ce n’est pas mon trip mais après seulement 3 heures de sommeil pour la deuxième nuit consécutive, je gère plutôt bien. La perspective des découvertes à venir, l’envie de profiter au maximum de ces moments uniques me donne des ailes. Enfin pas encore, petite forme dans le bus mais quand vient enfin le moment de grimper dans la nacelle de notre montgolfière, tous mes sens sont en éveil. Prête à profiter pleinement de cette expérience incroyable !

Notre réveil précipité laisse désormais place à une parenthèse nonchalante. Notre aventure du jour commence par un survol de l’outback en montgolfière dans les environs d’Alice Springs. La région est désertique. Le contraste entre la terre de feu et les broussailles vert tendre nous magnétise.

C’est un baptême de l’air pour la plupart d’entre nous. Quelques estomacs se nouent. Le décollage se fait en douceur au son du brûleur qui lance des flammes dans un bruit sourd, quelques compagnons de voyage sursautent et craignent le vertige. Mais finalement, on s’aperçoit à peine que nous nous élevons. Le froid de la nuit se dissipe sous le brûleur de notre embarcation. Le baptême se passe bien pour mes amis. Les appréhensions du départ s’évanouissent et tous profitent pleinement du paisible voyage. Je guette le kangourou. Un animal se cache derrière un arbre… je n’en saurai pas plus…

Kangourous à tribord 

Nous passons non loin de l’aéroport d’Alice Springs et le soleil pointe à l’horizon. Le ciel s’embrase, la nature s’anime. Je me prends pour Yann Arthus-Bertrand et je shoote le sol. Un joli patchwork de bush. Les buissons forment autant de petits points que les peintures aborigènes du cru. Mais certaines taches s’animent. Yes, enfin ! On voit un, puis deux, puis trois kangourous. Oui, il en reste en liberté, on commençait à désespérer ! Car jusqu’à présent on ne les avaient vu que sur les menus des restaurants.

Notre splendide baptême de l’air aux aurores touche à sa fin. Atterrissage en séquences en plein bush. Des grains de sable écarlates virevoltent dans nos cheveux. Trois secousses et nous atterrissons au milieu de nulle part. Un à un, nous sortons de la nacelle et la maintenons au sol en la tenant pas des poignées. Notre pilote du jour nous prévient, la montgolfière c’est une activité d’équipe. Avant la coupe de champagne porte bonheur il va falloir encore un peu s’activer ! Nous poussons la nacelle vers la remorque. Mais il reste encore à vider le ballon de son air et à le replier dans son sac géant. On roule les bords et on chasse l’air. On plie, on frappe, on se roule dessus ou on se jette au sommet du ballon pour qu’il entre dans son sac. Ca fait partie du plaisir ! On est une vraie équipe maintenant. On l’a fait ! Place à la coupe de champagne au cœur de l’outback. L’étendue sauvage, l’aventure et le raffinement se mêlent. On est bien et on profite de l’instant. Les bulles nous donnent de drôles d’idées de photo et nous voilà en train d’imiter les trois kangourous que nous avons aperçu du ciel.

Retour au bercail de courte durée. On saute dans un taxi. Il nous reste 1h30 pour découvrir Alice Springs. C’est cool, petit et sympa. Une rue principale parsemée de terrasses, de galeries d’art aborigènes et de boutiques de souvenirs. On prend le temps, on flâne, quelques achats et un bon capuccino au soleil. Nous voilà prêts à poursuivre notre programme.

ARCHIVES

CATEGORIES